Biografia.

Originaire de Toulouse, Lila Fraysse grandit sur la péniche-spectacle du festival Convivencia.
Plongée dans cet univers musical, elle chante depuis petite avec sa soeur Anita puis s’initie plus
tard à la technique vocale avec Jasmin Martorell, Pierre-Yves Binnard et Elaine Lopes. Dès son
entrée à l’école, elle apprend l’occitan en immersion dans une Calandreta à Toulouse.

Elle étudie l’image, obtient son BTS audiovisuel en 2009 et découvre aux côtés du réalisateur
Amic Bedel, les collectages et la création audiovisuelle occitane. Rapidement, elle fait équipe avec
lui et travaille comme cadreuse et monteuse chez Piget Films. Elle y développe un regard critique
sur l’occitanité et son expression, notamment au sein du collectif Dètz, laboratoire audiovisuel. Elle
y fait la rencontre de Caroline Dufau, avec qui elle monte le groupe Cocanha fin 2013. Ensemble,
elles partagent le plaisir du chant et l’envie de porter la langue sur scène.
Par ailleurs, elle tourne le documentaire Loba aux côtés de sa mère Catherine Béchard qui à
travers le prisme de l’accouchement, dénonce les violences faites aux femmes et les encourage à
reprendre possession de leurs savoir-faire.

Depuis 7 ans elle tisse une véritable complicité avec Caroline Dufau au sein de Cocanha. Lila
découvre ainsi la scène et le métier de musicienne. Ensemble elles parcourent la tradition orale en
quête d’un son singulier. Elles poussent leur recherche polyphonique dans les timbres, les
tempéraments, les harmonies mais aussi dans l’orchestration rythmique. Leur création infiltre le
répertoire occitan à danser et en donne une interprétation contemporaine.
Attentive aux représentations de sa communauté, Lila Fraysse réalise en complicité avec Amic
Bedel différents clips pour Cocanha, dans le souci de décloisonner l’imagerie de la musique
traditionnelle.
Parallèlement, elle approfondit sa formation vocale à Music’Halle auprès de Michèle Zini et s’initie
à la batterie avec Carsten Weinmann.

En 2019 elle rencontre le guitariste Nicolas Lafourest et forme le duo Choc Gazl. Elle y dévoile un
répertoire plus personnel où son chant clair et son jeu de batterie minimal font échos à d’autres
mémoires, à la fois intimes et éloignées. Le jeu instinctif de Nicolas l’emmène sur un fil où la
puissance se trouve dans la justesse des intentions.